Villes de la région

Ville d’Oberursel

En 2011, l’événement culturel de la Hesse «Hessentag» a eu lieu à Oberursel, une ville moderne où l’on ressent le souffle d’un passé fascinant. Les anciennes maisons délabrées du centre historique ont été méticuleusement restaurées depuis 1970. Le circuit de promenade dans la vieille ville «Historischer Stadtrundweg» vous amène dans les ruelles pittoresques et devant des bâtiments d’intérêt comme la mairie historique et l’église «St.-Ursula-Kirche» avec sa haute tour. Boutiques intéressantes et cafés-restaurants vous invitent à une promenade relaxante.

Oberursel est appelée «la ville aux fontaines» en raison de ses nombreuses fontaines. Chaque année, une reine est élue et la fête de la fontaine se déroule le week-end après la pentecôte. C’est l’événement le plus important parmi les nombreuses manifestations de l’année.

L’eau était la source de vie de la ville. Au Moyen Âge, treize moulins ont été construits sur la rivière «Urselbach». Certains ont été préservés et seules quelques traces d’autres subsistent. Sur le sentier «Mühlenwanderweg» on découvre le biotope de la rivière. La faune et la flore, l’historique des moulins et l’écologie sont expliqués sur 24 panneaux aux emplacements adéquats.

Ville de Friedrichsdorf

Friedrichsdorf est connue sous deux autres noms : «Zwiebackstadt» (ville du biscuit) et «Philipp-Reis-Stadt» (l’inventeur du téléphone). À la fin du XVIIIe siècle, la première usine de biscuits a été fondée, suivie par d’autres. En raison de sa qualité, les biscuits de Friedrichsdorf ont été appréciés partout dans le monde. Philipp Reis a inventé le téléphone à Friedrichsdorf en 1861 et a prononcé la phrase légendaire : «Le cheval ne mange pas de salade de concombre». Alexander Graham Bell a su développé le téléphone de Reis jusqu’à sa commercialisation.

La maison de Philipp-Reis est avec sa collection du même nom et les divers objets exposés concernant la ville, un lieu touristique populaire tout comme le centre pittoresque de Burgholzhausen, une des trois communes appartenant à la ville de Friedrichsdorf. En ville, des bâtiments anciens contrastent avec l’atmosphère d’une ville moderne. Un riche choix de restaurants, bistros et cafés, ainsi qu’un large éventail de manifestations culturelles assurent des soirées animées.

Des sentiers balisés, comme celui du circuit de Friedrichsdorf, invitent à de longues randonnées dans les environs proches et lointains. Un Minigolf, un parcours de santé et une piscine en plein air sont à la disposition des amateurs de sport.

La ville de Königstein

La vieille ville pittoresque et la ruine de l’ancien château fort, construit au XIIe siècle probablement à l’époque de Barberousse, sont les attractions populaires de Königstein. Devant les anciens murs imposants ont lieu, de nos jours, des fêtes et manifestations culturelles.

Königstein est une ville thermale depuis le XIXe siècle. Ici «respirer» veut dire guérir. Le climat curatif est reconnu par l’État. Des exercices respiratoires sous surveillance médicale peuvent être effectués dans un parc aménagé en 2005, sur une surface de 20 km2 autour de Königstein. Il est le premier parc de ce genre en Allemagne. La performance physiologique de chaque chemin a été mesurée. Le randonneur-patient dispose de 180 km en pleine nature sur 34 chemins avec des niveaux de difficultés différents. L’itinéraire est choisi selon la forme physique des patients.

Les promenades dans le Parc Thermal de Königstein, sur le chemin «Herzwanderweg», ou l’un des nombreux autres sentiers sont bénéfiques pour la santé grâce au climat curatif. La piscine du «Kurbad» et une piscine en plein air sont à la disposition des amateurs de sports.

La ville de Kronberg

Une promenade à travers de Kronberg rappelle en permanence l’histoire. Le château fort date probablement du temps de Barberousse (XIIe siècle) et a été partiellement restauré et aménagé sous les Empereurs allemands. On y trouve un musée avec des expositions intéressantes.

Les restes des anciens remparts et leur porte «Eichentor», la seule préservée, racontent l’histoire des siècles passés tout comme les ruelles étroites de la vielle ville de Kronberg. L’élégant bâtiment «Receptur» et l’église «Streitkirche» témoignent de l’époque baroque.

Viktoria, l’épouse de l’Empereur Friedrich III et surnommée l’impératrice Friedrich, a également laissé sa trace. Elle a œuvré pour le maintien du château fort. Après le décès de son époux et quelque temps passé à Homburg, elle a pris résidence à Kronberg au château Friedrichshof construit spécialement pour elle. Le château est devenu aujourd’hui, le très connu et luxueux hôtel «Schlosshotel». Le parc romantique «Viktoriapark» lui est dédié.

La ville de Francfort-sur-le-Main

Francfort est une ville de contrastes. Derrière la silhouette des gratte-ciel, la plus imposante d’Allemagne, se cache de nombreux refuges verts. Dans cette tourbillonnante ville de finances et foires internationales, on trouve beaucoup de calme et de confort. La métropole du monde moderne est fière de son histoire qui est établie par de nombreux témoignages. Pour en citer quelques uns : l’hôtel de ville de Francfort depuis 1405 appelé le «Römer», la cathédrale impériale où ont été couronnés à partir de 1356 dix Empereurs d’Allemagne, l’église «Pauluskirche» considérée comme berceau de la démocratie allemande, et la maison de Goethe qui vous amène sur les traces du plus célèbre fils de Francfort.

La «rive des musées» (Museumsufer) présente un des plus remarquables regroupements de musées d’Allemagne. Une douzaine de musées aux thèmes divers sont alignés au bord du Main, de l’architecture aux beaux arts en passant par la filmographie. La meilleure vue sur «la rive des musées» ainsi que sur la silhouette des gratte-ciel est du pont en fer «Eiserner Steg» qui a été construit en 1869. Il est l’un des monuments classés les plus connus de la ville. Il amène les promeneurs du centre de Francfort au quartier de Sachsenhausen. C’est ici que l’on boit du cidre dans des tavernes typiques où l’on sert également des côtelettes de porc avec du chou.

En ville on trouve des grandes espaces verts à plusieurs endroits : le grand Palmengarten (jardin des palmiers) divisés en dix différents paysages dont quelques uns sont historiques, la forêt de la ville, «la ceinture verte» autour de la ville, le jardin botanique de l’université et également dans les deux zoos.