Thaï-Sala : pagodes thaïlandaises du Parc Thermal et de la source d’eau

En dehors de la Thaïlande, seul Bad Homburg possède deux monuments appelés Thaï-Salas. Ces pagodes, richement ornées, sont un lieu de méditation et contemplation et le signe de plus de 100 ans de relations étroites entre la Thaïlande et Bad Homburg. Le roi Chulalongkorn du Siam, ayant retrouvé la santé en 1907 dans la ville d’eaux, décide d’offrir en remerciement une petite pagode fabriquée à Bangkok. Après un long voyage maritime et de nombreux imprévus (tuiles cassées, pièces perdues), la pagode, autrefois appelée «temple siamois», sera inaugurée en 1914, quatre ans après la mort du roi Chulalongkorn, en présence du prince Mahidol du Siam.

Pour célébrer le centenaire du premier séjour d’un roi thaïlandais, en 2007 la famille royale fait un nouveau geste de solidarité : le roi Bhumibol et la reine Sirikit font don à Bad Homburg d’une seconde Thaï-Sala, en exprimant le souhait qu’elle soit érigée à la source de Chulalongkorn, comme le monarque l’avait prévu pour le premier temple. À l’époque, la ville de Bad Homburg avait préféré placer le monument de façon plus exposée. Cette fois-ci le souhait du couple royal est respecté. La «Thaï-Sala de la source» est érigée près de la source d’eau, découverte en 1907 et inaugurée par Chulalongkorn.

Les membres de la famille royale thaïlandaise ont rendu plusieurs fois visite à Bad Homburg. De nombreux ressortissants thaïlandais, vivant en Allemagne, célèbrent chaque année en ces lieux l'anniversaire de la mort du monarque siamois Chulalongkorn, aujourd’hui encore très vénéré.

L’office du tourisme et congrès de Bad Homburg organise chaque été un festival thaïlandais de deux jours autour de la «Thaï-Sala du Parc».